Qualité biologique et garanties

DES CHAMPIGNONS MÉDICINAUX BIOLOGIQUES CERTIFIÉS

Champignons avec panier

Nous accordons une importance primordiale à la recherche, au développement et à l’assurance qualité pour tous nos produits. Cela concerne l’amélioration continue des gammes existantes ainsi que le développement de nouveaux produits.  

Les champignons jouent un rôle fondamental dans les cycles naturels et la vie sur la planète. Ils sont utilisés dans les médecines traditionnelles depuis des milliers d’années. Afin de vous proposer une gamme de champignons de qualité supérieure, nous collaborons avec des producteurs certifiés en agriculture biologique, engagés et consciencieux.

Qualité

Les gélules LianGu contiennent l’intégralité du cycle de vie des champignons (corps fructifère ou sporophore, mycélium, spores, primordia et matrice extracellulaire) et donc l’ensemble des substances thérapeutiques qui les composent.

Nos garanties :

  • Mise en gélule en Suisse selon des procédures rigoureuses.
  • Qualité biologique garantie à 100 % avec la certification de l’USDA (United States Department of Agriculture).
  • Sans gluten, sans lactose, sans colorant et sans arôme.
  • Sans gélifiants ni additifs.
  • Végétalien, halal et casher.
  • Produit selon les normes de bonnes pratiques de fabrication (GMP).
  • Cultivés aux États-Unis.

Importance d’une culture biologique certifiée et contrôlée

Nos champignons   sont issus de l’agriculture biologique et sont cultivés sur du millet biologique. Ce choix constitue l’assurance d’une démarche respectueuse de tous les êtres vivants, champignons, animaux, plantes et êtres humains. La préservation des processus naturels, des cycles de vie et des écosystèmes, l’utilisation consciencieuse des ressources naturelles et le recours à des méthodes de production adaptées sont centraux dans cette approche holistique.

L’agriculture biologique limite et réglemente de manière spécifique le recours aux pesticides et engrais chimiques de synthèse. Des règles strictes s’appliquent également à la transformation des produits pour qu’ils gardent leurs propriétés naturelles, soient correctement préparés et exempts de résidus. Les champignons ayant la particularité d’accumuler des toxines (notamment les métaux lourds) lorsqu’ils métabolisent leur nourriture, il est d’autant plus important que les substrats nutritifs soient écologiquement sûrs et non contaminés, ce qui est garanti en agriculture biologique par des directives encadrant leurs qualités et leurs provenances.

Le label bio en suisse : une sécurité

La Suisse est un pays pionnier en matière d’agriculture biologique avec un niveau d’expertise élevé en ce domaine. Les contrôles et certifications sont supervisés par l’état. Depuis 1997, le label « bio » est protégé par l’ordonnance suisse sur l’agriculture biologique. L’utilisation de ce terme sur les étiquettes implique de se soumettre à une procédure de contrôles et de certification : les exploitations sont inspectées chaque année et les infractions à l’ordonnance sur l’agriculture biologique ont des conséquences juridiques.

Analyse de l’ADN : des champignons   originaux et authentiques

Les champignons vendus sur le marché chinois sont bien souvent de piètre qualité. Ce qui est vendu sous le nom de cordyceps par exemple n’a malheureusement rien à voir avec le cordyceps sinensis sauvage. Le produit étant déjà moulu et mis en gélule, il est presque impossible pour les consommateurs de vérifier son authenticité.

Seule une analyse ADN validée par une certification gouvernementale peut apporter des certitudes quant à l’identité du produit. C’est pour cette raison que toutes nos souches de champignons sont génétiquement vérifiées par le séquençage de l’ADN du National Center for Biotechnology Information (NCBI) du gouvernement américain. Vous pouvez consulter ces analyses auprès de LIAN.

*Étude : Analysis of Quality and Techniques for Hybridization of Medicinal Fungus Cordyceps sinensis (Berk.) Sacc. (Asomycetes). International Journal of Medicinal Mushrooms, vol. 6, 151–164 (2004)

DE LA CULTURE TRADITIONNELLE À LA CULTURE MODERNE

De nombreux aspects relatifs au mode de culture des champignons en affectent la qualité. Vous trouverez ci-après des éléments importants à connaître sur les différentes méthodes de culture et ce que cela implique pour la qualité des produits.

Les champignons à usage thérapeutique sont identifiés et cueillis depuis des siècles. Cependant, la cueillette des champignons sauvages est coûteuse et son rendement très incertain. De plus, elle ne peut à elle seule subvenir à la demande croissante. Ainsi, dès la fin des années 1970, le grand défi de la production agricole des champignons   s’est mis en place.

Au Japon, qui peut être considéré comme le berceau de la culture des champignons  , Yukio Naoi de l’université de Kyoto a réussi à cultiver le reishi pour la première fois en 1971. En 1972, c’est le professeur Yasui qui réussissait la première culture de maïtake. Quelques années plus tard, la culture des champignons a également débuté en Chine. À ce moment-là, seuls les corps fructifères ou sporophore des champignons   étaient récoltés.

Des recherches scientifiques intensives ont identifié un certain nombre de composants bioactifs des champignons intéressants sur le plan thérapeutique. Il s’agit notamment de composés chimiques provenant de la fructification, du mycélium (maillage fongique) et de l’espace extracellulaire (espace entre les membranes cellulaires). La pénicilline, par exemple, est un composé chimique (métabolite secondaire) présent dans l’espace extracellulaire. Afin d’optimiser la production de ces substances, de nouvelles méthodes de culture des champignons  , appelées processus de fermentation liquide ou processus de fermentation à l’état solide, ont été développées.

Ces méthodes permettent d’obtenir les substances fongiques à valeur thérapeutique dans des conditions optimales contrôlées. Cela nécessite toutefois un savoir-faire maîtrisé et des techniques de production sophistiquées. Les méthodes de culture basées sur la fermentation ne sont en aucun cas comparables à la production conventionnelle de fructification des champignons.

Aujourd’hui, les champignons   sont cultivés selon de nouvelles méthodes en Chine, au Japon et aux États-Unis. Le cordyceps sinensis est produit dans un liquide nutritif sous forme de mycélium en Chine. Ce produit de fermentation du cordyceps est connu sous le nom de CS-4. D’autres champignons, comme le polyporus umbellatus, sont aussi couramment produits par le processus de fermentation liquide. Des études ont montré que si le processus de fermentation à l’état liquide ou solide est inadéquat, le champignon  ne développe qu’un niveau très bas de polysaccharides typiques du champignon* et ne contient pas assez de composants pertinents pour la santé.

La production des champignons étant rapide et bon marché, il est d’autant plus important de vérifier auprès du fournisseur s’il s’agit du corps fructifère ou si le produit a été obtenu par le processus de fermentation à l’état liquide ou solide.

*Étude : www.nature.com – Evaluation of quality consistency of Ganoderma lucidum dietary supplements collected in the United States.

Lien direct : www.nature.com/articles/s41598-017-06336-3.

Les cookies nous aident à mettre en place nos services. En utilisant nos services, vous consentez à l'utilisation de cookies. En savoir plus.