Pharmacopée chinoise

force de guérison de la nature

Les origines de l'art de la pharmacopée chinoise sont attribuées à Shennong, le mythique Auguste chinois, qui aurait vécu environ 2800 ans av. JC. Selon la légende, il aurait testé les actions des différentes plantes médicinales sur lui-même et les auraient consignées dans son ouvrage "Shennong Bencao Jing".

Des centaines de générations de médecins ont ensuite complété ces connaissances et les ont affinées. Pour cela, ils se sont également appuyés sur les abondantes ressources naturelles de l'Empire Chinois. Aujourd'hui, environ 6000 produits thérapeutiques sont recensés dont des plantes, des minéraux et des substances d'origine animale. Parmi ces produits, environ 500 sont fréquemment utilisés.

La plupart, néanmoins, sont issus d'une très grande variété de plantes. Parmi les produits, on utilise toutes les parties des plantes (en fonction de la plante et de la formule) : racine, écorce, feuille, bois, rameaux, fleurs, fruits et graines. De nombreux remèdes de Médecine Chinoise sont utilisés en cuisine comme épices : cannelle, cardamome, curcuma, graines de fenouil, galanga, gingembre, graines de moutarde ou graines de radis. Mais la plupart des produits ne sont pas classés, en Suisse, dans les produits alimentaires mais thérapeutiques et ne sont généralement pas connus du grand public.

Chaque herbe a son propre mécanisme d'action selon le système de la Médecine Chinoise. En fonction du type de maladie, plusieurs herbes médicinales seront associées. Les herbes utilisées peuvent avoir différentes fonctions au sein de la formule. Les plantes dites "empereurs" sont responsables de l'effet thérapeutique de la prescription. Les plantes "ministres" soutiennent les effets des plantes "empereurs", en facilitent la digestion ou amoindrissent leurs effets secondaires. L'art de la Médecine Chinoise consiste à assembler les plantes en un mélange efficace, adapté individuellement à l'état du patient. 

DIFFÉRENTS MODES D'ADMINISTRATION

La forme originelle pour la prise de plantes médicinales était la décoction, une tisane fraîchement préparée, à base de plantes entières séchées. La préparation étant fastidieuse et chronophage, d'autres formes s'y sont partiellement substituées comme les poudres concentrées, les gélules ou cachets. Il existe également des cataplasmes, lotions ou baumes pour les applications externes.

Les cookies nous aident à mettre en place nos services. En utilisant nos services, vous consentez à l'utilisation de cookies. En savoir plus.