Pharmacopée chinoise

OUVRAGE OFFICIEL DE PHARMACOPÉE CHINOISE

A l'exemple d'autres pays, la République Populaire de Chine dispose d'une Pharmacopée officielle, présentant les monographies - aspects botaniques, historiques, chimiques et thérapeutiques des ingrédients seuls, des associations fixes ainsi que des préparations simples. Cet ouvrage, publié par le gouvernement, sert de référence aux producteurs de médicaments ou de substances à usage pharmaceutique quant aux normes de qualité et de sécurité. La dernière édition a été publiée en 2015.

l'exactitude contre le chaos

En tant que pharmacie-herboristerie spécialisée dans les produits thérapeutiques chinois, s'appuie sur cette Pharmacopée Officielle pour l'identification des substances. Les monographies officielles identifient et définissent 551 plantes « standards ». Cette standardisation parfois vivement critiquée, est cependant plus que nécessaire pour plusieurs aspects. Tout d'abord, du fait l'immensité du territoire chinois, ce sont souvent plusieurs variétés d'une même espèce, ou des plantes similaires qui sont utilisées. Il peut être difficile de s'y retrouver et cela peut impacter l'action thérapeutique attendue. L'identification claire d'une variété permet également de contrôler la gestion des ressources : en identifiant des sources officielles de pharmacopée, on rend possible leur culture, ce qui évite l'épuisement de la ressource naturelle (ou tout au moins limite grandement l'impact humain sur son prélèvement et lui permet de continuer à exister). Enfin, cela empêche les amalgames et filouteries, car l'identité de la substance peut être contrôlée grâce à la chromatographie. Les tentatives de substitution et d'arnaque sont plus que courantes sur le marché des produits médicinaux, aussi la rigueur est indispensable. Il en va de notre responsabilité en tant que pharmacie, pour vous et vos patients, et de notre engagement sanitaire dans la thérapeutique chinoise. Nous ne pouvons tolérer la moindre faille, les conséquences d'une quelconque substitution peuvent s'avérer catastrophiques pour nombre de personnes et pour la crédibilité de la médecine chinoise dans le monde.

L'enregistrement d'une plante dans la Pharmacopée officielle et sa dénomination en tant que "plante standard" se basent sur des critères concrets. Les ouvrages de référence et les classiques sont consultés, et des recherches sont effectuées. Ce processus permet de comparer les plantes similaires, les variétés et de clarifier les données toxicologiques. Les résultats de ces travaux sont discutés lors d'assemblées et un collège de plus de 150 experts valide ensuite l'enregistrement des plantes.

classement botanique clair

La Pharmacopée officielle relie les noms chinois aux espèces botaniques. Ce travail de clarification apporte des précisions nécessaires dans ce domaine encore trop souvent empreint de confusions et de falsifications.
L'Institut Suisse des Produits Thérapeutiques Swissmedic s'y réfère également pour la valider l'introduction des produits thérapeutiques chinois en Suisse. Cela implique que les sociétés de distribution telles que notre pharmacie-herboristerie doivent aussi se référer à cet ouvrage et en respecter les standards.
Les substances qui n'y sont pas recensées doivent être précisément documentées afin d'avoir une chance d'être enregistrées dans la TAS (Traditionnelle Asiatische Stoffliste : liste des substances asiatiques traditionnelles) et être ainsi commercialisables.

Les cookies nous aident à mettre en place nos services. En utilisant nos services, vous consentez à l'utilisation de cookies. En savoir plus.